De bonnes raisons pour des liaisons en bus et en train

dans la zone PAMINA

La zone PAMINA offre une palette très diversifiée au niveau de la culture, des paysages mais aussi au niveau de ses habitants. Depuis de nombreuses années, on assiste à un rapprochement des deux régions frontalières d’un point de vue économique et social. L’EURODISTRICT PAMINA a activement contribué à ce rapprochement. Malheureusement, les transports publics transfrontaliers ont été négligés, voire ignorés. Il est grand temps de combler cette insuffisance.

Les infrastructures de transport ont été bien développées ces dernières années dans tout l’espace PAMINA. Si les transports en commun du sud du Palatinat (PA) et du pays de Bade (MI) ont pu en profiter, il y a un réel besoin de rattraper le retard en Alsace du Nord (NA) et particulièrement dans les relations transfrontalières. Celles-ci n’existent que de façon embryonnaire entre le Nord de l’Alsace et le sud du Palatinat et sont quasi inexistantes entre l’Alsace du Nord et le pays de Bade. Une telle situation est en contradiction totale avec les idées européennes car les problèmes liés au transport public transfrontalier n’ont pas été surmontés, loin s’en faut.

On n’a pas besoin de craindre un manque de potentiel. La forte croissance du nombre de voyageurs dans le sud du Palatinat et le pays de Bade démontre bien qu’une offre de transport en commun, cadencée et étendue sur toute la région, est très bien utilisée et appréciée.

Et voilà à quoi ressemble l’avenir :

Les travailleurs frontaliers entre la France et l’Allemagne deviendront progressivement utilisateurs des transports publics, car une offre adaptée aura toujours plus de succès. Cette nouvelle offre fera le bonheur de la clientèle commerciale des deux côtés de la frontière. La gastronomie en PA, MI et NA est très diverse et beaucoup de gourmets se réjouiront des futures offres de bus et de trains.

Depuis qu’il existe une offre de transport public attractive dans le nord de la Forêt Noire et le Palatinat Sud, celle-ci est particulièrement bien utilisée pour la randonnée. Il en sera de même côté français et les randonneurs allemands et français pourront faire des excursions de l’autre côté de la frontière en train ou en bus.

Les lieux touristiques des deux côtés du Rhin, comme les Thermes de Baden-Baden ou la poterie de Soufflenheim, sont plus facilement accessibles avec un transport public. Les marchés de Noël et autres évènements dans les métropoles de Strasbourg et de Karlsruhe complètent ces possibilités d’escapade. Les promenades touristiques à vélo sont devenues de plus en plus populaires. Les cyclistes apprécient les indications les concernant aux gares et aux arrêts, ainsi que leur intégration dans les brochures. La possibilité d’emporter gratuitement le vélo dans tous les trains, comme c’est le cas aujourd’hui dans le KVV (Karlsruhe), facilite le choix d’un recours au transport public.

Le transport public répondra enfin à la dimension politique de cette importante région transfrontalière et couvrira les besoins d’intérêt public et des changements démographiques.

Résumé de la situation actuelle

<span lang='fr'>Livre blanc TransPAMINA</span>
Livre blanc TransPAMINA
Credits TransPAMINA
PDF - 6.6 Mb