Ligne ferroviaire Rastatt – Wintersdorf – Haguenau

Etat et aperçu historique

La ligne Rastatt – Wintersdorf – Haguenau, qui faisait partie du réseau de la « badische Rheinbahn », a été mise en service à double voie le 1er mai 1895 par l’Allemagne, mais elle n‘a été reconstruite qu‘à voie unique peu après la seconde guerre mondiale.

En 1913, le pont de Beinheim était utilisé quotidiennement par deux trains rapides, deux express, 12 omnibus et 13 trains de marchandises. Les deux trains express reliaient Luxembourg à Nuremberg.

Un trafic militaire intense vers le front ouest s’est développé sur le pont pendant la première guerre mondiale. En 1919, le traité de Versailles attribuait complètement le pont à la France. L’exploitation ferroviaire a repris le 17 décembre 1922 après la mise en service de la station transfrontalière de Wintersdorf. En 1934, cinq trains passaient dans chaque sens sur le pont. Le trafic voyageurs a été d’abord suspendu le 23 août 1938 et a de nouveau repris en mai 1942. Il n’y a plus eu de trains omnibus après le dynamitage du pont sur le Rhin en janvier 1945.

L’ultime trafic ferroviaire sur le pont a eu lieu en 1966 quand les trains entre l’Allemagne et Strasbourg ont été déviés par le pont de Wintersdorf, lors du relèvement du pont du Rhin de Kehl. Ce fut, entre autres, le cas de l’Orient Express.

Du côté français, le dernier train de marchandises, a circulé le 16 décembre 1973 entre Oberhoffen et Soufflenheim et le 2 juin 1991 entre Soufflenheim et Roeschwoog. Une courte section de ligne entre Haguenau et Oberhoffen a été exploitée par l’armée jusqu’à une période récente. La ligne existe encore vers l’Est, mais n’est plus exploitée. La section à partir de Roeschwoog est encore active, car elle sert de raccordement à la zone industrielle de Beinheim. Les rails existent jusqu’au pont sur le Rhin de Wintersdorf.

Du côté allemand, le trafic des trains de voyageurs entre Rastatt et Wintersdorf a été suspendu le 7 octobre 1950. Le pont sur la route vers Wintersdorf existe encore. Cependant, il a été rehaussé pour assurer la hauteur nécessaire au trafic routier. Il faudrait l’abaisser pour l’utiliser en vue d’une circulation ferroviaire. Actuellement, le raccordement à l’usine Mercedes- Benz reste la dernière utilisation de cette ligne. La section allant jusqu’au pont sur le Rhin appartient à la société Albtal-Verkehr (AVG).

Livre blanc TransPAMINA
Livre blanc TransPAMINA
Crédits : TransPAMINA
PDF - 6.6 Mo