Cinq composantes

pour définir le transport régional dans le futur

Dans la mesure où il existe, en Alsace du Nord, un potentiel plus important de travailleurs pendulaires qu’en région badoise, avec cependant une densité de population plus faible, une nouvelle offre attractive est nécessaire pour être bien acceptée. Une adhésion à une circulation en bus ou en train ne peut être obtenue qu’avec un cadencement, y compris les week-ends. Le temps est révolu où la mobilité ne concernait que les trajets professionnels. C’est pour cela que les futures relations doivent aussi favoriser le trafic lié aux achats et aux sorties touristiques. Il est donc nécessaire de créer un concept plus général intégrant l’interconnexion de toutes les lignes en cadencement au moins horaire. Et dans ce cadre, la gare de Roeschwoog joue un rôle central comme point d’interconnexion.

Le concept repose sur cinq composantes indépendantes les unes des autres et pouvant être réalisées dans n’importe quel ordre. Mais ce n’est que l’ensemble du concept qui permettra de réaliser avec succès ce grand bond dans le transport transfrontalier.

A long terme, grâce à une planification régionale conséquente avec des implantations d’habitats, de commerces ou de loisirs, on pourra encore renforcer les grands axes de transport en commun. Kraichgau et le nord de la Forêt Noire en sont des exemples de réussite. Le développement de l’habitat et la mobilité tant nationale que transfrontalière en profiteront indéniablement.

Composante n°1

Composante n°2

Composante n°3

Composante n°4

Composante n°5

Du projet à la réalisation

Livre blanc TransPAMINA
Livre blanc TransPAMINA
Crédits : TransPAMINA
PDF - 6.6 Mo